À travers une plaque transparente, je tente de décrire le réel, de l'autre côté. Je me retrouve confrontée au fait qu'il est impossible de voir de manière nette à la fois la plaque et le modèle. Il est également impossible de réaliser cet exercice les deux yeux ouverts, la vision en relief complexifie la perception des volumes et de la profondeur. Il est beaucoup plus facile de les ramener sur un seul plan avec la perception d'un seul oeil.

Explorer :

format

Support

Outils

Temporalité

Itérations

Chapitres liés

 

photographies

plaque polycarbonate rigide

feutres à alcool, craies aquarellables

au cours d’une promenade une après-midi

4